Le scandale de l'évolution du pouvoir d'achat chez Alcatel-Lucent

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

Le scandale de l'évolution du pouvoir d'achat chez Alcatel-Lucent

Ce graphique représente l'évolution des revenus (cumul du salaire annuel et du bonus) d'un salarié Alcatel-Lucent en France depuis 2008 par catégorie : mensuel, cadre position 1à 3A, cadre position 3B à 3C.

2008 est en effet la dernière année où les salariés Alcatel-Lucent en France ont pu bénéficier d'une augmentation "normale" et d'un "bonus normal". Depuis 2009, en fonction des années les salaires ont été soit gelés, soit faiblement augmentés en fonction des catégories. Quant aux bonus des cadres ils ont été affectés des scandaleux coefficients Corporate permettant de les réduire à zéro en fonction du bon vouloir de la direction, et cela quand bien même les cadres auraient atteint ou dépassé leurs objectifs individuels et d'équipe.

Si l'on prend comme référence pour l'inflation l'indice INSEE dont l'optimisme est bien connu, le graphique montre que depuis 2008 les mensuels ont perdu en moyenne 2,5% de pouvoir d'achat, les cadres position 1 à 3A 11% et les cadres position 3B à 3C 15%. Pour les cadres position 3C c'est en réalité davantage car leur pourcentage de bonus est plus élevé.

Lors de la 1ère réunion de "négociation" salariale du 13 février dernier, la direction a annoncé un nouveau gel des salaires pour 2014 et un bonus divisé par 4 du fait de l'application d'un coefficient Corporate de  25%. Quant aux mensuels ils sont toujours privés de bonus, malgré notre demande réitérée cette année encore.

La prochaine réunion de négociation salariale aura lieu le 6 mars. L' Intersyndicale a programmé ce jour là des actions sur tous les sites Alcatel-Lucent pour s'opposer à cette politique salariale inique,  démotivante et contre-productive.

Le 6 mars prochain mobilisons nous pour défendre notre pouvoir d'achat !

Commenter cet article