Les indemnités de licenciement dans le collimateur des députés

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

Après les attaques sans précédant contre la politique familiale, certains députés veulent maintenant taxer les indemnités de licenciement.

Dans le cadre des débats à l'Assemblée Nationale sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale en 2015, des députés ont en effet déposé un amendement en ce sens.

Chez ALU, tous les salariés quittant l'entreprise dans le cadre du plan Shift risquent d' être impactés. Le risque existe aussi pour certains salariés partis avec les PSE précédants, compte-tenu du différé de paiement des indemnités de licenciement.

Trop , c'est trop ! La CFE-CGC demande purement et simplement le retrait de cet amendement.

Lire le communiqué de presse de la Confédération CFE-CGC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article