Communiqué intersyndicale Nokia : Après la réunion à Bercy, la mobilisation continue

Publié le

Communiqué intersyndicale Nokia : Après la réunion à Bercy, la mobilisation continue

Benjamin Griveaux, secrétaire d’état auprès du ministre de l’économie, a reçu l’intersyndicale CFDT/CFE-CGC/CGT/CFTC jeudi 14 septembre pendant deux heures.


Etaient présents les conseillers de Bercy et des représentants du Ministère du travail, ainsi que députés et élus locaux des deux sites (Lannion 22 et Nozay 91). Un état des lieux a été effectué, après l’annonce d’un nouveau plan social touchant près de 600 postes, alors que celui en cours supprimant plus de 400 postes n’est même pas achevé.


Ces plans sociaux arrivent en contradiction flagrante avec une lettre d’engagements signée en 2015 par Rajeev Suri, directeur général du groupe finlandais, adressée à Emmanuel Macron, alors Ministre de l’économie. Il s’agissait de garantir l’emploi des principales filiales françaises, de le développer et de le pérenniser pendant au moins deux ans.


Le secrétaire d’état a posé des questions précises pour comprendre pourquoi les engagements ne sont pas tenus :

  • 3941 salariés dans la filiale ex Alcatel-Lucent contre 4200 promis,
  • 170 dans la filiale Nokia France historique au lieu de 235 promis ;
  • très grand retard dans les recrutements de jeunes ingénieurs (20% seulement effectués) sensés compenser les suppressions d’emplois du PSE en cours ;
  • opacité sur les stratégies produits sauf la 5G qui est
  • présente sur le site de Nozay (Nokia Paris Saclay);
  • incompréhension sur la recherche avancée, etc.


Le gouvernement est à l’écoute. Benjamin Griveaux veut entendre la direction puis réunir la commission tripartite prévue avant fin septembre avant toute décision. Nous attendons des actes.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article