Comité Central d'Entreprise suspendu

Publié le

Comité Central d'Entreprise suspendu

 

Mardi 19 septembre, le CCE1 du PSE a été suspendu jusqu’à la réunion tripartite (gouvernement, Nokia, syndicats) prévue le 2 octobre 2017, reportant d’autant le début du plan.

Lors de ce CCE (Comité Central d'Entreprise), la Direction a présenté les 562 suppressions de postes comme une conséquence de problèmes économiques et du rapprochement avec Nokia.

Pour le Directeur de Nokia France, il faut améliorer l’efficacité des équipes françaises. Ainsi la Direction :

  • procède, sous couvert de « Digitalisation » (modélisation, simplification, automatisation…), à une délocalisation en règle avec transfert de charges vers des pays à moindre coût (Hongrie, Roumanie, Portugal, Pologne, Ukraine…). 
  • restreint les relations clients au périmètre « France », supprimant ainsi les revenus d’ALU International dans ses zones de prédilection (Afrique, Moyen-Orient…), en totale contradiction avec les engagements pris par Rajeev Suri lors du rachat.

Ce plan est inacceptable d’autant plus que Nokia n’a pas tenu les engagements pris lors du rachat par Nokia.

Une mobilisation soutenue sera décisive pour contraindre la Direction
à réduire le nombre de licenciements.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article