Communiqué de l'intersyndicale : Engagements R&D réaffirmés, PSE maintenu

Publié le

Communiqué de l'intersyndicale : Engagements R&D réaffirmés, PSE maintenu

La réunion tripartite entre gouvernement, la direction de Nokia et les organisations syndicales représentatives CFDT, CFE-CGC et CGT s’est tenue le 2 octobre sous la présidence de B Griveaux, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances.

La direction réaffirme au gouvernement les engagements non tenus à ce jour. Le PSE de 597 suppressions d’emplois reprend, conditionné par la tenue des engagements sur les 4200 emplois et la montée en puissance de la R&D portée à 2500 salariés.

Encouragée pour son engagement sur les activités réseaux mobile à Lannion et Nozay, la direction s’est fait retoquer sur les autres activités promises. Elle doit présenter d’ici trois mois quatre feuilles de route, avec un point de situation tripartite fin novembre. Elle y précisera sa stratégie en France (lignes produits, gouvernance, embauches, plannings) pour les quatre domaines suivants : cybersécurité, objets connectés, réseaux telecom privés et recherche avancée (Bell Labs).

Le gouvernement a refusé d’intervenir sur le PSE. Nokia réactive donc son plan, qui concerne les fonctions de support et centrales (non-R&D). Aux 597 suppressions d’emplois Nokia, il faut ajouter les suppressions induites chez les sous-traitants (une bonne centaine chez Sodexo, Daher, etc.).

La direction peine à justifier ce plan constitué essentiellement de délocalisations alors même que le groupe a présenté en 2016 des résultats opérationnels ainsi qu’une trésorerie confortables et distribué 4,4 milliards d’euros aux actionnaires.

L’intersyndicale demande la remise à plat du PSE avec a minima une baisse drastique des suppressions d’emplois et aucun licenciement coercitif.

Les organisations syndicales ont interpellé les groupes parlementaires de l’Assemblée Nationale pour les alerter sur le devenir des emplois de haute technologie en France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article