Plus ca va , moins ca va ...

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

Aujourd'hui se tenait la deuxième séance de négociation annuelle sur la politique salariale à ALCATEL-LUCENT FRANCE et ALCATEL-LUCENT ENTREPRISE. C'est en fait à une véritable notification qu'on assiste, tous les arguments des organisations syndicales sont balayés d'un revers de manche et il n'y a pas même de véritable discussion sur la répartition de l'enveloppe disponible. Les résultats : une augmentation "standard" de 1,5 % pour les salariés ayant accompli leur mission ! soit une perte séche de pouvoir d'achat de plus de 1 % ! ! ! une marge pour les augmentations individuelles dans la limite de 1,3 % de la masse salariale , complétement à la discrétion de la Direction ! Un enveloppe de 0,5 % pour les promus qui donnera à certains une augmentation de 5 % pour une promotion attendue parfois pendant 7 ou 8 ans ... Seule ( et trés timide !! !) concession les IC jusqu'à la position IIIA verront 3,3 % de leur bonus cible intégré dans leur salaire. La date d'effet entre Mai 2008 et Janvier 2009 reste en discussion. Avoir replacé cette négociation en Janvier ( pour application en Avril toutefois) c'est bien mais le résultat est cuisant . ALCATEL-LUCENT en 2008 - 2009 ca sera travailler plus pour gagner moins pour beaucoup de nos collégues. Entre les quelques rescapés qui bénéficieront des enveloppes supplémentaires et la masse des 1,5 % sans compter les 0 % qui n'en doutons pas vont exister ici ou la comme chaque année. Bien sur les temps sont durs tant pour le secteur que sur le plan macro-économique , mais comme disait Coluche il y en a qui sont plus égaux que les autres. Les IIIB et les III C vont payer un lourd tribut à l'austérité ALCATEL-LUCENT. Et à la veille de nouvelles annonces relatives à des supressions d'emploi ( confer les ordre du jour des CCE ) la Direction peut espérer tabler sur le découragement. Est ce vraiment une bonne nouvelle ? Plus ca va et moins ca va ! La réponse : Syndiquez vous et votez aux élections professionelles et aux prudhommales ! Vous pensez vraiment que les techniciens, ingénieurs et cadres du privé vont s'en sortir tout seul ? Si vous ne vous ne syndiquez par pour les autres faites le pour vous ! Dans ce pays si on ne revendique pas, si on ne s'en plaint pas , on ne pése rien. Il est possible de détruire des milliers d'emploi R&D ou de faire baisser les salaires réels des salariés des Télécoms sans faire de vague. On peut regretter que tout fonctionne ainsi , que l'équilibre et la mesure ne soit plus de saison mais il faut savoir regarder la réalité en face : Si les techniciens, ingénieurs et cadres de ALCATEL-LUCENT ne se défendent pas collectivement personne ne viendra leur garantir quoi que soit au nom des compétences ou des services rendus ou des perspectives d'activité . Terminons sur une note positive : ceux qui se plaignaient en tirant les sonnettes des syndicalistes de ne pouvoir partir , exigeant leur licenciement auront sans doute satisfaction. Malheureux le pays ou le réve devient la pré-retraite et ou 80 % des jeunes révent de devenir fonctionnaire. C'est le résultat d'un répartition capital-travail de plus en plus inégale et d'une rénumération du capital incompatible avec une saine gestion des entreprises. Développement durable : mon oeil ! Mais cela avouons le n'est pas de la responsabilité de notre seule Direction. Nous sommes aussi coupables de laisser continuellement le champ libre à une dérive qui écrase, pressure et tend à éliminer les classes moyennes.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article