CCE du 26 mars : précisions sur les PSE et l'accord atypique

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

Un compte-rendu de ce CCE est en cours d'affichage sur les différents sites ALF. Nous ne publierons pas ce compte-rendu sur ce site internet public, car il contient des éléments d'information sur la stratégie commerciale d'Alcatel-Lucent.
Nous souhaitons apporter ici quelques précisions sur  les PSE en cours et l'accord atypique, car beaucoup de salariés et même certains syndicalistes, n'y comprenent plus rien : un PSE n°2 qui doit se terminer avant le PSE n°1, des accords "atypiques" qui se banalisent dans ALF, alors que rien ne le justifie, etc...

Sur le PSE n° 1 (période 2007/2009) :

La direction a pris 2 engagements en matière d'emploi:
a) L'embauche de jeunes en compensation de départs en CAPA supplémentaires.
C'est au titre de cet engagement, que la direction a enfin annoncé l'embauche de 60 jeunes prévue en Q2/Q3 2008.
b) La création de 324 postes sur des activités porteuses d'avenir.
Sur ce 2ème engagement, nous sommes aujourd'hui très loin du compte, même si le PSE n'est pas terminé.

La CFE-CGC constate que la direction semble enfin se décider à tenir une (petite) partie de ses engagements, même si ces 60 embauches sont une goutte d'eau à côté des 1330 suppressions de postes du PSE n°1. Elle ne fait pas de procés d'intention à la direction et  jugera sur pièces la tenue de cet engagement.

Sur l'accord "atypique" du PSE n°2(période 2008) :

Il faut reconnaitre qu'en matière de PSE, la direction fait preuve d'une énergie et d'une créativité sans borne. Nous préfererions  nettement qu'elle utilise ces qualités pour nous sortir du bourbier dans lequel elle nous a plongé depuis sa décision de nous fusionner avec le moribond Lucent.
L'accord atypique qu'est ce que c'est ? Eh bien, pour faire simple, il s'agit d'un artifice juridique mis en place par la direction, pour accélérer les plan sociaux, tout en privant les salariés de la protection offerte par la procédure relative aux PSE. Ceux que ce sujet plutôt ardu intéresse, pourront trouver davantage de détails et d'explications dans l'avis émis par la CFE-CGC au cours de ce CCE.
La CFE-CGC redoute la mise en place d'un cycle de PSE permanents qui se traduirait chaque année par la création d'un PSE N+1, accomodé de son accord atypique N+1 pour aller toujours plus vite, alors que les engagements du PSE N en matière d'embauche n'auront pas été tenus, et cela jusqu'à la disparition presque totale des sites en France. Déjà Ormes et Orvault ont senti le vent du boulet passer cette fois-ci.
De plus, dans le cas particulier de cet accord atypique 2008, il y a un risque réel, compte-tenu du potentiel limité en 2008 de mesures d'âge,  de voir partir à la concurrence jusqu'à 130 jeunes recrutés il y a quelques années et formés par Alcatel. Où est la logique économique là-dedans ?
La direction a mis le marché suivant dans les mains du CCE: la concrétisation de son engagement a) du PSE  n°1 contre la signature de l'accord atypique du PSE n°2.
Il faut reconnaitre qu'il n'est pas facile pour une organisation syndicale de se positionner par rapport à un tel marché (de dupes ?). Après analyse et consultation de ses sections, la  CFE-CGC a décidé de refuser de céder à cette forme de chantage, qui risque d'être sans fin. Faudra t'il que le secrétaire du CCE signe à nouveau un accord atypique sur un PSE n°3 début 2009, pour que la direction tienne ses engagements sur la création des 324 postes au titre du PSE n°1 ?

Pour que les choses soient bien claires, la CFE-CGC n'a que 2 préoccupations en matière de PSE :
1) Préserver au maximum l'emploi, ancrer des activités viables économiquement et assurer la pérennité des sites sur le moyen terme
2) Assurer aux salariés, qui nous quittent, des conditions de départ décentes, sécurisées et équitables financièrement.
C'est au titre de la première préoccupation, que les élus CFE-CGC ont voté contre la signature de cet accord.

Publié dans Alcatel-Lucent France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

salarié Rennes 01/04/2008 14:50

Le vent du boulet est aussi passé sur Rennes

Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent 01/04/2008 16:24


Le vent du boulet est passé sur Rennes au titre du PSE1 (il a même percuté Cesson de plein fouet), mais pas à notre connaissance au titre du PSE2.
Ceci dit, nous sommes d'accord que la situation de Rennes reste très fragile et à la merci d'un PSE à venir.