2010 : les voeux de la CFE-CGC pour les salariés ALCATEL-LUCENT

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

La CFE-CGC présente aux salariés de ALCATEL-LUCENT ses meilleurs voeux de santé et de bonheur pour eux-mêmes et leurs proches en cette année 2010.

2010 doit marquer l'année du renouveau et nous le disons sans naïveté. Nous connaissons trop bien pour les vivre personnellement  toutes les difficultés et les traumatismes qu'ont vécus depuis plus de 5 années ,et particuliérement depuis la fusion avec LUCENT, les salariés d'ALCATEL.

Ce qui est significatif pour ne pas dire plus est que les salariés partis sont en régle générale contents d'être partis et qu'on les voit partir avec envie. Pas parce que le climat au travail était mauvais entre salariés mais par lassitude devant une activité d'innovation et commerciale en France se réduisant comme peau de chagrin, des plans sociaux avec leur cortége d'angoisses, de fatigues, de charges de travail pesant sur ceux restent , des provisions de restructuration pesant sur les salaires.  Assez des baisses de salaire réel, de la dégradation des conditions de travail, du hiatus de plus en plus flagrant entre une langue de bois corporate et le vécu des salariés Français.

Pourtant les besoins en infrastructure de Télécommunication trés haut débit fixe et mobile sont plus que jamais là, ce qui a changé ce sont d'une part les conditions de marché où régnent des fournisseurs chinois brisant les prix grâce a des subventions étatiques massives et diverses et d'autre part la façon dont un groupe comme ALCATEL-LUCENT localise ses effectifs. Ceci quelque soient les fonctions : R&D, commerciaux, opérations .

Les salariés en 2009 ont marqué des points d'arrêt face à une politique d'adaptation violente niant leurs droits, il faut mainteant passer à une dynamique offensive. Tant sur le plan individuel que collectif.

Individuellement exiger le respect, refuser qu'on entrave votre professionalisme ou que l'on dégrade votre employabilité. Trop facile de refuser aux salariés les moyens de continuer à rester au top niveau professionellement pour ensuite essayer de les "vendre à la casse" en externalisant les plans sociaux comme ALU a tenté de le faire en 2009.

Collectivement refuser la politique du chien crevé au fil de l'eau  ou un PSE "peut en cacher un autre"  et mettre les pouvoirs publics face  à leurs responsabilités tant en matière de politique industrielle que de conséquences sociales.

Cela a été entrepris en 2009 et grâce à votre mobilisation le Ministère de l'industrie , notamment, a effectivement agi et en partie contribué à limiter la casse.

Le début 2010 va enchainer directement sur la suite de ce travail :

le 5 janvier 2010 l'Intersyndicale rencontre le cabinet du Ministre de L'industrie pour échanger sur la politique industrielle de la France en matière d'équipement Télécoms.

Le 6 et le 7 janvier 2010 se tient le Comité de Groupe France ( travaux préparatoires et séance pléinière )  une occasion que l'on nous expose la cohérence et l'articulation de ce qui reste en France à un moment où les équipes d'ALE sont en partie intégrées à ASG et où les Francais disparaissent des organigrammes à tous les niveaux en Europe.

Le 7 janvier reprendront également les négociations sur les mesures d'accompagnement du PSE en cours à ALCATEL-LUCENT FRANCE.

L'année 2010 sera aussi ce que nous en ferons. Soutenez les actions entreprises par vos organisations syndicales pour redonner à tous les salariés ALCATEL-LUCENT en France des perspectives de progression professionnelle.

Bonne Année 2010 !

Publié dans Groupe Alcatel-Lucent

Commenter cet article