Pour ALU : Une stratégie pas le gagnant de la nouvelle star

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

Au coeur de l'été nous est arrivée la nouvelle du départ programmé du Président du conseil
d'administration et de la Directrice générale de ALCATEL-LUCENT.

Sollicité par la presse la CFE-CGC s'est contentée d'exprimer le soulagement des salariés
français du groupe. Les salariés restants devons nous écrire , ceux qui n'ont pas
vu leur emploi disparaitre au gré des décisions "stratégiques" des deux dernières personnes
à avoir dirigé le groupe depuis que la boom des Télécoms du début du siécle a pris fin.

Ces salariés dont nous faisons parti et que nous représentons sont les seuls dont les
conditions de travail, les salaires ,les perspectives d'avenir nous intéressent.
Pour nos dirigeants nous savons bien que le proverbe "Charité bien ordonnée commence par soi même" constitue
l'alpha et l'omega de leur gestion.

Aussi nous nous contenterons au sujet du duo de partants de citer un critique gastronomique.
Celui-ci quant il avait fait un repas éxécrable se contentait parfois de dire au
restaurateur "Je te ferais le grand cadeau de ne rien écrire sur toi" ...

A la surprise de la CFE-CGC à peine la nouvelle du départ des duettistes anoncé la question
qui travaillait les journalistes était " Qui sera le successeur ?" .

Or si , bien sur  , la personalité, la nationalité, les réseaux du nouveau dirigeant
sont plus qu'importants pour prévoir ces décisions et ces choix la CFE-CGC voudrait
surtout voir une stratégie de croissance se mettre en place.

Si il s'agit juste de trouver un nom pour continuer une politique de réduction des
coûts dans la zone europe, de supression d'emploi, de réduction du périmètre des activités
le tout avec de plantureuses indemnités de départ négociées à l'avance la CFE-CGC
n'accorde aucun intérêt à l'exercice.

Les questions centrales sont celles de la stratégie de développement des activités
par la croissance dans des activités connexes, de l'arrêt complet des externalisations et
de la réalisation d'actifs pour améliorer artificiellement les résultats.

Les salariés francais doivent se mobiliser massivement aux élections professionelles de la
rentrée pour donner à leurs représentants la légitimité maximum pour exiger des nouveaux
dirigeants et des pouvoirs publics francais et européens la définition de cette stratégie de
croissance des 2009.

Publié dans Groupe Alcatel-Lucent

Commenter cet article