Un bon point pour Ben, les Résultats du troisième trimestre 2008 : une tentation repoussée

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

Ce matin ont été rendus publics les résultats du groupe ALCATEL-LUCENT pour le troisième trimestre  2008. A cette occasion  la CFE-CGC donne acte à la Direction et à la communication financière du groupe d'avoir su faire preuve de responsabilité et de transparence vis à vis des actionnaires et des salariés.

En effet la tentation était grande surtout pour un groupe comme le notre qui a été si longtemps la cible des "agences de notation" et autres apprentis sorciers de la financiarisation de l'économie. Tentation de "saler " la note. La douloureuse des deux prédécesseurs était déjà tellement importante , qu'un peu plus  un peu moins .... C'est une tradition dans les changements de dirigeants . Tentation de noircir les comptes et dans la foulée faire passer une restructuration au pas de charge.
Mais dans le contexte des marchés actuels cela aurait été irresponsable.

Une tentation repoussée et l'honnêteté oblige à dire que c'est un nouveau point positif pour notre nouvelle équipe dirigeante après l'abandon des avions de fonction et  des parachutes dorés. La CFE-CGC verra ce qu'il faut en penser dans la durée mais en affichant des comptes les plus "rectilignes "  tout en ne cachant rien des possibles difficultés macro-économiques à venir mais ne les anticipant artificiellement notre Direction générale semble aborder un retour vers le bon sens.

La CFE-CGC a aussi remarqué dans le communiqué de Ben ( puisque il souhaite être connu ainsi des salariés ALU ) le soin pris à répondre aux interrogations des salariés sur la solvabilité. Sur ce point malgré ce que les vautours qui tournent depuis si longtemps autour de nous répandent comme rumeurs pour rafler par exemple la participation dans THALES à bas prix ou spéculer à la baisse force est de constater que ALCATEL-LUCENT est plutôt au-dessus des standards de place actuelle. Nous ne parlerons plus de "notation" , quelle note mettent donc les spécialistes à ces agences de notation elles-mêmes????

Pour la participation dans THALES parlons en , le groupe n'écarte pas la possibilité d'une cession. Sur ce point l'Inter centre Groupe CFE-CGC y est actuellement opposé pour deux raisons. Tout d'abord l'instabilité systémique totale actuelle des marchés rend la cession d'actif à un prix équitable quasi -impossible . Ensuite la CFE-CGC dans l'hypothèse d'une telle cession exige que celle -ci se fasse dans la cadre d'un projet stratégique global garantissant l'identité Française et européenne de ALCATEL-LUCENT à moyen terme.

Pour entrer un peu dans le détail :

  • Les revenus, à 4,065 milliards d’euros, sont en baisse de 0,9% par rapport au trimestre précédent

Compte-tenu de la saisonnalité traditionnelle et de l'état du marché cette performance en terme de Chiffre d'affaires est correcte. SI le quatrième trimestre est moins bon cela viendra d'un ralentissement macro-économique n'ayant rien à vois avec les performances relatives de ALCATEL-LUCENT.

  • La marge brute ajustée2 est de 1,320 milliard d’euros, soit 32,5% des revenus (33,0% hors élément non-récurrent)

La marge brute reste insuffisante mais la dégradation de celle-ci est enrayée même si on peut juger qu'un effort sur ce point est requis et encore plus compte-tenu des perspectives du quatrième trimestre et de 2009.

  • Le résultat d’exploitation1 ajusté2 est de 40 millions d’euros, soit 1,0% des revenus
  • Le résultat net (part du Groupe) ajusté2 est de 41 millions d’euros, soit un résultat dilué par action de 0,02 euro
  • La perte nette (part du Groupe) publiée est de –40 millions d’euros, soit un résultat dilué par action de -0,02 euro

Tout cela montre un souci d'équilibre et de modération , de grande rigueur et de simplicité dans la présentation des comptes à nos actionnaires.

  • La dette nette est de -600 millions d’euros au 30 septembre 2008

Nous rappelons que la dette est à mettre en regard du cash disponible et que c'est le tableau encaissement - décaissement qui est en fait pertinent mais le groupe se doit de communiquer le plus clairement possible sur ce point. C'est fait.

  • L’excédent de financement des retraites et des régimes d’avantages postérieurs à l’emploi s’élève à 2,997 milliards d’euros au 30 septembre 2008

Un point important ou les enjeux sont fondamentaux tant pour le groupe ALCATEL-LUCENT  que pour tant d'ex salariés  ALU , notamment aux ETATS-UNIS. 

L'occasion pour la CFE-CGC de rappeler que la dimension sociale et la défense des intérêts des salariés et ex-salariés est une problématique mondiale. Diriger une entreprise c'est diriger des femmes et des hommes , pour ALCATEL-LUCENT partout dans le monde les respecter et les motiver.

Sur ce point Ben réaffirme également ses axes de progression (  la CFE-CGC vous renvoie pour ceux-ci à l'intranet ) et nous annonce les décisions relatives à celle-ci pour le 13 Novembre avec session de réaction interactive sur l'intranet le 14 Novembre.

La CFE-CGC vous propose à cette occasion deux choses : porter les interrogations que vous ne pouvez assumer à titre individuel et relayer les plus pertinentes des vôtres au niveau du Comité de Groupe FRANCE.

La CFE-CGC constate aujourd'hui une retenue et une modération adaptée de la part de notre Directeur Général elle ne fait pourtant pas d'angélisme : des décisions potentiellement non-consensuelles sont devant nous.

Inter centre CFE-CGC



Publié dans Groupe Alcatel-Lucent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article