LA CFDT seule ... avec le MEDEF

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

Oui . c'est un titre polémique. Disons tout de suite que celui-ci ne vise pas les militants, adhérents et électeurs de la CFDT dans le groupe ALCATEL-LUCENT.

C'est juste un constat. La CFDT sera la seule organisation syndicale représentative à signer le projet d'accord  interprofessionnel  d'indemnisation chômage proposé par les organisations patronales et principalement le MEDEF.

Le Comité Directeur de la CFE-CGC a décidé aujourd'hui a l'UNANIMITE de ne pas signer ce texte.
( vous pouvez le trouver sur internet ou nous le demander par email).

Soyons francs. Le rédacteur de ces lignes aurait à titre personnel signé ce texte, sans enthousiasme mais pour éviter une étatisation des indemnités chômages qui suivrait celle de l'UNEDIC via la création du "Pôle Emploi" (sic) .La CFE-CGC ALCATEL-LUCENT ne se fait aucune illusion sur la fibre sociale de nos gouvernants.

Mais il faut ici faire quelques constats  :
  • Si un seul syndicat avait du ne pas signer c'eut pu être la CFE-CGC, les régles de l'indemnisation étant de plus en plus défavorables aux cadres . Notamment le plafonnement des indemnités chomage fait glisser le système ,convention aprés convention, d'une logique assurantielle à une logique d'assistanat.
  • La CFDT est bel et bien le partenaire priviligié et inconditionnel du MEDEF , c'est son choix, et en débattre appartient à ses militants et à ses fédérations . Mais comment ne pas le constater ? On a suffisamment des années durant calomnié la CGC puis la CFE-CGC pour que nous ne le relevions pas.
  • La "tactique " d'élimination des "petits" syndicats favorisée par le MEDEF en échange de concessions sur le dos des salariés a fait long feu. Elle avait culminé avec la position commune CFDT-CGT-MEDEF sur la représentativité. Elle a été enterrée par les élections prudhomales et par cette situation sur la proposition d'accord relatif à la convention d'assurance chômage.
  • La proposition de baisse des cotisations patronales en cette période de crise  et d'explosion du chômage était indécente :  ceux qui la soutiennent devront l'assumer devant les Francais.
  • La CFDT est seule , FO CGT CFTC CFE-CGC n'ont pas signé, UNSA , etc n'auraient pas plus signé.

Le gouvernement est maintenant au pied du mur : soit renvoyer les partenaires sociaux à un vériable dialogue ou bien agréer la convention. Ou encore  tout de suite ou dans la foulée  étatiser le régime et ( fatalement ) diminuer les allocations chomages en déterminant le volume de ces diminutions et les populations sur lesquelles il les fera porter.

Dans cette optique l'appel unitaire à un mouvement interprofessionnel du 29 Janvier n'en prend que plus de sel.
La bonne question : Francois Chéréque et la direction confédérale CFDT ont ils encore le soutien de leurs adhérents ???

L'année 2009 nous le dira.

Les salariés Francais eux , les cadres notamment, veulent des syndicats responsables certes mais surement pas des petites soeurs des pauvres ou des béni oui-oui.

La CFE-CGC n'a des leçons de modération et de responsabilité à prendre de personne.
Et pas plus de proximité avec le patronat.

Commenter cet article