ALCATEL - LUCENT ça avance !

Publié le par Intercentre Alcatel CIT CFE-CGC

Bonne ou mauvaise nouvelle pour les salariés ?  Difficile à dire tant que vous ne saurez pas de quel coté de la barrière vous serez (qu'on nous pardonne ce trait d'humour noir).

Certains révent encore d'enrayer le processus. J'avoue m'interroger : est ce encore réaliste ? Dans quel état se retrouverait les deux groupes aprés un tel scénario ?

Hier se tenait le comité de groupe européen pour l'échange et le dialogue ( ECID ) qui réunit les représentants des salariés et des syndicats européens d'ALCATEL et la direction d'ALCATEL à savoir :

  • Notre P.D.G inoxydable Serge Tchuruk toujours et plus que jamais "acting" avant de se retirer au conseil de surveillance ( théoriquement ) aprés les prochaines A.G ,
  • Notre fraîche émoulue mais déja à la manoeuvre D.R.H groupe Claire Pedini
  • Notre expérimenté, charmant , charmeur et madré Directeur des Relations Sociales et de la zone géographique Pierre Beretti.

eh bien disons le nous n'avons pas été décus, pas de syndrome langue de bois , les réponses pour ceux qui voulaient les entendre étaient trés claires et le dossier de la fusion ALCATEL-LUCENT avance de plus en plus vite et de mieux en mieux. ( nous reviendrons sur le troisiéme partenaire THALES un autre jour ).

Une analyse des contraintes légales et réglémentaires et du coup d'acélérateur fait pressentir une date de conclusion ( définition pour les conditions ) de la fusion pour le 30/09/2006

Cette fusion a indéniablement un sens stratégique et à défaut d'être parfaite elle a le mérite de donner un ensemble relativement complet, complémentaire sur le plan géographique qui va générer de fortes économies de structures. La fusion entre égaux apparait aussi comme celle est : une acquisition comme le disait l'humoriste  "Il y en a qui sont plus égaux que d'autres" .

Face à la compétition chinoise et à un marché Télécoms qui est l'un des plus rudes , totalement dérégulé ( surtout en europe) cette fusion est un atout stratégique fort , apprécié des clients, ceux de nos concurrents qui ne trouveront pas de scénario comparable vont en payer durement le prix dans les 2 à 3 ans.

Oui , mais .... il y aura des conséquences sur l'emploi . On peut qaund on connait le groupe aller plus loin dans l'analyse que les 8800 postes livrés en pature à ces nouveaux moloch que sont les analystes financiers.  Bien sur les syndicats et La CFE-CGC seront la pour essayer de garantir aux salariés français et européens une réelle équité de traitement et préserver l'emploi en mettant en avant les réelles économies opérationelles face aux économies purement apparentes et parfois carrément néfastes.

Sans devancer le processus dont la prochaine étape sera la désignation de responsables opérationnels du nouvel ensemble dans les jours qui viennent voici  les premiers constats :

  • La fusion engendrera bien plus de mouvements de postes que 8800 même si le solde net  de destruction d'emploi restait proche de 8800 ...
  • La R&D ( globale donc toute zone géographique concernées y  compris les pays à bas coûts) sera moins touchée mais impactée elle aussi. Le ratio R&D/CA devrait s'aligner sur le ratio ALCATEL actuel.
  •  parmi les zones de rationalisation figureront :
    • le siège social
    • les services , support, commerciaux, supply chain, et l'informatique commune
  • l'organisation du nouvel ensemble s'inspirerait de la structure matricielle ALCATEL en prenant en compte les plus des pôles mêtiers de LUCENT , bref les salariés CIT ne devraient pas être trop perdus.
  • Des produits du portefeuille ou une convergence ( en contact off course avec les clients ! ) entrainera  peut-être des contractions R&D :
    • NGN IMS ou les deux groupes ont de bons produits et une base client significative
    • Optique notamment WDM
    • UMTS ( ou une synergie sur les node B serait possible)
    • ...
  • la rationalisation (intéressant en terme de business) du dispositif chinois sera une ... longue marche
  • il y aura des impacts en France peut-être moindre qu'ailleurs en Europe mais pas nécessairement.

Bien,  il ne me revient pas de faire le travail du comité de pilotage mais il me paraît oimportant de permettre aux salariés de CIT de mesurer les conséquences pratiques pour eux , leurs sites et leurs activité  de cette fusion et d'anticiper certaines actions nécessaires.

Un militant CFE-CGC.

 

 

 

 

 

Publié dans Alcatel-Lucent France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article