la négociation c'est comme tu le sent !

Publié le par Intercentre Alcatel CIT CFE-CGC

Nous avons actuellement à ALCATEL et à ALCATEL CIT plus de chantiers de négociation ou d'échanges  ouverts ou à ouvrir entre partenaire sociaux  qu'il n'en faut :

  • Projet Montaigne avec réorganisation totale de l'entreprise en région parisienne
  • Accord favorisant la mixité professionnelle ( homme-femme)
  • Télétravail
  • Impact des cessions à THALES
  • Etude préliminaire de la fusion avec LUCENT .

Derrière chacune des ses lignes se cachent des enjeux cruciaux pour les salariés de ALCATEL CIT . Pour chacun de ses dossiers il faut prendre en compte un nécessaire délai afin que les organisations syndicales étudient les dossier et consultent sur la pertinence juridique des textes.

Mais le principal frein  à des discussions plus efficaces n'est pas celui-la. Il y a d'une part des services de ressources humaines confrontés à une lourde surcharge de travail ( cela pourra sembler paradoxal mais ils ont é lourdement touchés par les réductions de coûts) et d'autre part une créativité parfois mal placée d'apprentis négociateurs.

De multiples instances, comité, collectif, pétitionnaires ou les invividus qui les représentent veulent faire acte d'innovation en "négociant" à 5 , à 10 à 15 à 200 , dans le cadre du groupe , de la filiale, entre deux portes ...

Disons la CFE-CGC ne désire en rien brider le droit d'expression de chacun. En tant que syndicat non majoritaire à ALCATEL CIT nous connaissons trop les dérives qui ménent vers la tentation de l'hégèmonie pour les imposer aux autres.  Nous écoutons et relayons toutes les revendications et remarques fondées des salariés. Syndiqués ou non. Et nous défendons les intérêts du collectif de travail ALCATEL CIT.

Mais dans le domaine de la négociation sociale comme ailleurs, et peut-être plus qu'ailleurs en ces temps ou beaucoup révent de rogner ou abroger les droits des salariés, il faut a certains moment en revenir aux régles et à la loi.

A ALCATEL CIT en ce moment la négociation c'est parfois "Entrez c'est ouvert!" et "C'est Comme tu le sens" . Pour la CFE-CGC compte-tenu de l'ampleur de la tâche et des sujet vitaux  il faut en revenir à plus rigueur. Ceci dans l'intérêt de l'entreprise, de ses salariés et de toutes les parties officiellement concernées dans des négociations d'accord d'entreprise.

 

 

Publié dans Alcatel-Lucent France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article