Les bonbonnes de gaz et la politique technologique nationale ...

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

A priori les bonbonnes de gaz ce n'est pas l'invention de l'année.

Pourtant force est de constater qu'il s'agit d'un brevet à déposer pour renouer le dialogue avec les pouvoirs publics, l ETAT FRANCAIS en tant que garant et  superviseur du dialogue social, de garant du respect de la loi.

Aujourd'hui le 15 Juillet 2009 des salariés de ex-Nortel ( NNF ou NSA ) ont menacé de faire sauter leur établissement de chateaufort avec des bonbonnes de gaz. Et le ministre de l'industrie  Christian Estrosi s'est déplacé.
La CFE-CGC remercie  le Ministre d'intervenir dans ce dossier de liquidation judiciaire à trois étages (Canada, US, procédure communautaire dirigée du Royaume uni ).

Enfin ! Et pourquoi a t il fallu que des salariés désespérés débordant les organisations syndicales présentes sur le site ( CFTC et CFE-CGC ) et les élus du CE menaçent de commettre l'irréparable ? Nous avons eu, grace à eux il faut l'avouer , une écoute attentive de nos correspondants dans les ministéres et chez les députés.
A décrédibliser les organisations syndicales Patronat et politiques laissent croire que seules les actions désespéres en marge de la loi trouvent un écho.

La CFE-CGC est indéfectiblement attachée au respect de la légalité et des personnes et des biens . Elle le répéte constamment même aux pires moments de tensions ,  quitte à  servir de défouloir.

Mais l'Etat doit s'interroger sur ses responsabilités quand des salariés diplomés BAC+5 en sont amenés la à force mensonges , de refus de dialogue social  : c'est actuellement  la cohésion entière du pays qui vacille .
Nous sommes en 1930 ...

Le secteur Télécom est en crise, les organisations syndicales veulent en débattre avec l'ETat - par exemple L'Intersyndicale ALCATEL-LUCENT a demandée il y aplus de une semaine  à être recue par Monsieur Soubie conseiller social du président de la république -. Des actions déterminées et négociées doivent être menées dans la lignée du rapport Faure de 2007.

Nous remercions vivement le cabinet de Valérie Pécresse pour son intervention sur ce dossier "Equipementier Telecom " pour apaiser les tensions et repondre aux angoisses des salariés.

La CFE-CGC demande maintenant un dialogue au fond sur l'ensemble de la filière Télécom en FRance.
Si l'état s'y refuse qu'il prenne un abonnement au gaz !

Et quel message pour nos éléves ingénieurs et quel abandOn pour la maitrise de nos réseaux de Télécommunications.
  La CFE-CGC ne confierais pas la surveillance de mes courrier à un équipement du ministére de l'intérieur chinois !

Nous sommes Français , libres et citoyens.














Commenter cet article