bilan semaine sociale ALCATEL -LUCENT

Publié le par Intercentre Alcatel CIT CFE-CGC

 La semaine écoulée a vu le début du processus de mise en oeuvre en France du plan mondial de réduction d'emploi envisagé (pour ne pas dire planifié ) par le groupe ALCATEL-LUCENT.

Au dela du respect pour nos interlocuteurs sur le plan personnel , leurs compétences, et leur indéniable souci personnel de faire faire les choses dans les formes et dans le respect des collaborateurs de ALCATEL-LUCENT force est de constater que les prévisions qui on filtré ici et la sont inacceptables.

Cela s'est traduit notamment lors des échanges au niveau du groupe du 18 Janvier par une unité syndicale sponténee pour refuser aussi bien les volumes de supression d'emploi envisagées par notre direction que sur les moyens envisagées.

Il va appartenir à la direction d'apporter la démonstration que les réductions d'emploi qu'elle veut mettre en oeuvre correspondent bien à des justifications économiques basées sur les résultats et la profitabilité des entités légales et non sur la mise en oeuvre a priori d'un plan de délocalisation ou d'économies excessives décidées pour augmenter rapidemment le profit en mettant l'avenir des entités concernées en danger.

Concrétement toutes les organisations syndicales se sont retrouvées pour constater qu'il ne pouvait être quesion de discuter de GPEC ( gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences) qui va concerner les salariés de ALCATEL-LUCENT dans les années à venir alors que la Direction se place dans la perspectve de réductions d'emploi massives dans les mois à venir.

Pour ce qui concerne ALCATEL CIT nous avons rendu publiques les estimations tirées de nos échanges , des déclarations publiques et des communications des autres organisations syndicales pour informer les salariés et les préparer à la mobilisation.

L'intercentre ALCATEL CIT , rejoint par nos collégues du groupe a décidé d'oeuvrer à une action intersyndicale forte pour  minimiser le volume des réductions d'emploi , augmenter le nombre de solutions par mesure d'âge.

La CFE-CGC a par ailleurs élaboré des revendications mais la priorité est pour l'instant à l'action dans l'unité intersyndicale la CFE-CGC y prendra sa place faisant passer l'intérêt des salariés ALCATEL CIT et la défense de l'emploi en France avant toute autre considération.

Nous ne pouvons être plus précis sur Internet et nous ne pouvons que regretter encore une fois l'absence d'un droit de communication syndicale à l'intérieur de l'entreprise. Pour en savoir plus contacter vos représentants du personnel CFE-CGC.

Publié dans Alcatel-Lucent France

Commenter cet article