Une nouvelle date clé le 15 Mars

Publié le par Intercentre Alcatel CIT CFE-CGC

Les événements ont été nombreux entre jeudi soir date de l'entrevue de L'Intersyndicale avec le Ministre de L'emploi , les premières réactions de la Direction du groupe et celles d'aujourd'hui ou recue par le Premier Ministre elle a été amenée à accéder à la demande , pour ne pas dire la sommation, du secrétaire de l'ECID ( Comité de groupe Européen ) ALCATEL-LUCENT.

Ainsi c'est bien suite à un véritable bras de fer entre les organisations syndicales qui ont demandé aux responsables politiques de prendre leurs responsabilités et la Direction du groupe que grace à la mobilisation des salariés le Comité de groupe Européen sera réellement  informé et discutera de LA STRATEGIE DU GROUPE ALCATEL avec les reponsables opérationnels directs.

Grace aux débrayages, à la mobilisation de plus de 50 % des salariés ALCATEL-LUCENT FRANCE,  mobilisation qui s'est poursuivie pendant les vacances scolaires, le débat va s'ouvrir sur la logique opérationelle, la logique économique, et l'avenir des activités R&D en Europe et en France. L'affichage de sureffectifs comptables n'est pas suffisant pour justifier d'un tel plan de supression d'emploi.

Il faut renforcer cette mobilisation , dans un esprit unitaire . Nous nous félicitons des efforts du secrétaire CFDT de l'ECID pour conduire une mobilisation européenne des salariés d'ALCATEL-LUCENT. Nous sommes effectivement dans la même galère que nos collégues allemands (  - 870 sur 4000 salariés 20 % en ordre de grandeur pour le sureffectif annoncé ) celle de la DéR&Disation de la zone européenne.

Le Ministre Larcher a eu raison de mettre cette problématique au coeur du futur groupe de Travail sur l'avenir du secteur Télécom en France. La CFE-CGC sera disponible pour démontrer en quoi la France et et l'Europe sont mal traitées tant en terme d'effectifs R&D que de maitrise des technologies clés pour les Télécoms de 2010 ( WIMAX, FTTU ,  3G LTE, WDM,  Routeurs IP avancés,...) et comment l'Europe fait à ses équipementiers-founisseurs de solutions les pires conditions de concurrence.

Mais c'est maintenant la date du 15 Mars veille de l'ECID qui apparait comme le rendez-vous clé pour la mobilisation des salariés et des organisations syndicales.

Par ailleurs L'Intersyndicale a demandé un entretien auprés de Nicolas Sarkozy candidat à l'élection présidentielle pour connaitre sa vision de l'avenir du secteur Télécom en France et attend sa réponse .

Nous terminerons par une pensée pour les salariés de Rennes et leurs familles : l'Intersyndicale a fait du maintien du site de Rennes un objectif prioritaire et un message de prompt rétablissement au coordinateur de l'Intersyndicale qui a eu un malaise jeudi soir aprés l'entrevue au ministére du travail.

 

Publié dans Alcatel-Lucent France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article