la tréve pascale

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent France

C'est une curieuse semaine que vivent les salariés d'ALCATEL-LUCENT FRANCE. La chasse aux oeufs et le retour des cloches semblent mettre le PSE entre parenthése.

Mais cela n'est qu'une illusion renforcée par des événements en demi-teinte :

Aujourd'hui se tient un Comité Central D'entreprise de pure forme ou l'ordre du jour ne comporte pas d'information sur les projets de réduction d'effectifs.

Le jugement sur le différent entre le comité de groupe européen et ALCATEL-LUCENT est en délibéré et devrait être rendu le 27 AVril entre les deux tours des élections présidentielles.

La première réunion de discussion entre les organisations syndicales et les opérationnels sur les projets de réduction d'effectifs commencant par le groupe convergence a été planifiée le 17 AVril.

Le groupe de travail Interministériel sur le secteur des équipementiers Télécom tient sa réunion de conclusion le 12 AVril (Jeudi ).

Mais au-dela de cette impression de surplace renforcé par les vacances de nombreux intervenants autour du dossier , le PSE ne va pas se dissoudre tout seul. La CFE-CGC fait le constat suivant :

  • La stratégie de différents acteurs repoussant les débats de fond au-dela des élections présidentielles touche à sa fin
  • Le groupe de travail interministériel va rendre des conclusions qui peuvent si elles sont relayées au niveau européen et adoptées par le nouveau Ministre de L'industrie être positives pour l'activité Télécom en Europe.
  • Mais de toute façon le volet social restera à traiter et cette fois la balle sera dans le camp du Ministère du Travail et SURTOUT des partenaires sociaux.
  • Le différent juridique entre la Direction ALCATEL-LUCENT et son comité de groupe européen ne fait pas nécessairemetn obstacle à une convocation des CCE si la Direction décide de courir le risque d'un aléas juridique.
  • La Direction sort renforcée des annonces des contrats Verizon et SFR et peut décider d'utiliser le temps entre le second tour de la présidentielle et l'assemblée générale de ALCATEL-LUCENT.

Les salariés doivent donc renforcer la mobilisation au retour des congés de Paques car il est plus que probable que nous sommes devant le début de la procédure du PSE proprement dit. Les organisations syndicales ne tirent leur force et leur légitimité que de l'engagement des salariés derrière elles. Notre responsablité étant de ne pas emmener les salariés dans une impasse.

Au-dela des conclusions du groupe de travail le 12 Avril la CFE-CGC demandera des l'élection passée aux pouvoirs publics et  à ALCATEL-LUCENT de proposer un véritable projet Télécom au pays et une perspective d'activité professionelle à tous les salariés ALCATEL-LUCENT. en France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Alcatel-Lucent France

Commenter cet article