verdict du TGI , 1er Mai et 6 Mai 2007

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent France

Le TGI a donc donné raison à l'ECID  et donc aux organisations syndicales et condamnée la Direction du groupe ALCATEL LUCENT. Cela a pour conséquence l'obligation rapide pour le groupe de chiffrer et  d'expliquer les modes de raisonnement qui ont conduit aux annonces de mi Février .

Par aileurs le TGI de Paris a décorrélée cette obligation d'information à satisfaire pour de vrai et rapidemment  et les procédures nationales d'information/consultation des Comités centraux d'entreprise.

Pour  la CFE-CGC la Direction du groupe jouerait un jeux trés dangeureux en appuyant sur l'accélérateur sans attendre le résultat de la consultation nationale du 6 Mai et la position du futur gouvenement quant à une politique Télécom en Europe ....

D'autre part convoquer les CCE plus vite que L'ECID irait à l'encontre de l'esprit de la décision du TGI de Paris.

La CFE-CGC demande au salariés ALCATEL LUCENT FRANCE de rester vigilants et  de se préparer à une mobilisation forte pour faire aboutir le processus de contestation des projets de Plan social de début 2007 en offrant de réelles perspectives aux activités en FRance.

Publié dans Alcatel-Lucent France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dubitatif 02/05/2007 16:23

La CFE-CGC qui demande au salariés ALCATEL LUCENT FRANCE "de rester vigilants et de se préparer à une mobilisation forte". Que ne faut il pas entendre ou plutot lire ? Quand on sait que la CFE-CGC est quasi inexistante dans les mouvements, cela laisse un peu dubitatif. Mais, on va me répondre il y a mobilisation et Mobilisation CFE-CGC. Enfin, vos propositions sont prises en compte!!!!!, sans pour autant résoudre le problème des 1468 suppressions d'emplois en France. Création d'un pole R&I basé sur des subventions de l'état (pole de competitivité) , pole de middleware qui était déja existant mais pas avec le meme nom, non fermeture de Rennes, mais avec un déplacement des suppressions d'emplois vers Orvault et maintenant Villarceaux.....quel bonheur !!!!

bruno doitteau 02/05/2007 14:27

bonjour
Un jugement de ponce pilate ???
Une victoire à la Phyrrus ???
Le juge demande de détailler les sur-effectifs jusqu'à la catégorie des salariés, ceci est extrèmement dangereux avec un tel jugement la direction peut établir des listes.
Le juge estime que l'ECID n'a pas à interférer sur le déroulement du plan social, les CCE et CE peuvent se tenir.
Voilà 10 semaines que les sureffectifs ont été annoncés Est-ce que ces 10 semaines ont été mises à profits pour négocier l'avenir des sites, pour négocier les départs en PRT, pour négocier les activités site par site??? NON Voilà 10 semaines que l'intersyndicale ballade le personnel sans lui donner aucune perspective.
Aujourd'hui avec ce jugement la direction peut si elle le souhaite accélérer le plan social.

Dans les premiers jours de l'annonce nous avons eut l'occasion de faire bouger le chiffre de sureffectif l'intersyndicale n'a pas voulu consulter le personnel sur la grève.
Ces 15 derniers jours la direction à fait le tour des établissements et une série de réunions centrales étaient prèvues est-ce que ces moments ont été mis à profits pour avancer NON l'intersyndicale à trouver un prétexte pour refuser les réunions.

Que d'occasions ratées

Aujourd'hui la direction convoque le bureau du CCE pour un CCE les 22 et 23 mai. La direction a décidé d'accélerer et d'ouvrir les livres 3 et 4
pourquoi la CGC s'est embarqué dans cette galère de l'intersyndicale ?
pourquoi la CGC n'a pas joué le rôle de modérateur qui devrait être le sien ?
maintenant qui va jouer les pompiers ?

Bruno