Plan de travail ALU avant le mois d'Aout.

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent France

La Direction du groupe doit comprendre qu'il est de l'intérêt de tous que les mouvements sociaux qu'ont entrainé ses décisions brutales de Février prennent fin sans qu'il y ait de perdant.

Aprés des réelles concession ( mais combien elles étaient nécessaires et qu'elles ont été longues à venir ! )  :

  • Le volontariat devient plus crédible,
  • Une perspective de Recherche Amont dans L'Ouest,
  • Une partie du pôle Rennais préservé
  • On a éloigné la perspective d'une flambée de départ chez les jeunes de l'UMTS
  • Création d'outil d'intégration en France sur toutes les technologies du groupe.

La direction serait bien inspirée de concrétiser les créations de poste qu'elle n'offre qu'en potentiel au dernier CCE. Ce geste inciterait la CFE-CGC à participer à des négociations des mesures d'accompagnement dans un esprit d'efficacité et de rapidité.

Plus rapidemment les salariés et l'entreprise savent qui va partir, ou et comment, plus surement les équipes résultantes peuvent se consacrer à 100% aux défis de marché et de projets.

Un geste sur la politique salariale véritablement indécente au regard de certains autres montants, qu'on le veuille ou non, changerait le climat social.

La CFE-CGC n'a jamais pratiqué la caricature et l'attaque ad hominem contre nos dirigeants mais que répondre aux chefs d'équipe qui disent "Je vais donner 1%  à tout le monde autre chose serait indécent" que répondre à nos collégues qui nous apostrophent sur les parachutes se chiffrant en millions d'euros soit en dizaines d'années de salaires d'ingénieur ?

Nous savons que la Direction est partagée, mais nous lui demandons de prendre ces décisions que le bon sens et le contexte national demande pour apaiser la situation sociale à ALCATEL LUCENT FRANCE.

Cela permettra à nos équipes de prendre enfin TOUTE leur place dans le cadre du nouvel ALCATEL LUCENT.

En finir avec les négociations et le processus juridique du PSE avant la fin du mois de Juillet est possible et même souhaitable mais pour cela il faudra tirer les leçons des erreurs de la stratégie du "ca passe ou ca casse" menée depuis le mois de Février. 

La CFE-CGC a bien compris que nous sommes en 2007 et que ALCATEL-LUCENT FRANCE n'est plus ALCATEL CIT. La Direction doit aussi comprendre qu'une mutation nécessite plus que de l'habileté : une ambition et une stratégie claire.

La CFE-CGC pour sa part sera responsable et force de proposition quoi qu'il lui en coute, l'intérêt des salariés du poids de la France dans ALU ont plus d'importance que le devenir de notre OS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Site de Villarceaux

Commenter cet article