O temps suspends ton vol

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent France

Hélas nous ne sommes pas dans l'atmosphére romantique du Lac de Lamartine mais plutot dans le style "veillée d'armes"  ou veillée funébre.  La fin Octobre avance avec son annonce de résultats trimestriels et pour unique reméde , pour unique méthode de gestion les réduction de coûts.

Alors oui dison le franchement des dirigeants qui prennent en main la responsabilité de grandes compagnies interantionales et dont on peut démontrer que la SEULE stratégie consiste à faire tout à l'identique mais pour moins cher , à vendre des  actifs pour faire du résultat ne nous inspirent ni confiance ni respect.

Le temps est venu pour les ACTIONNAIRES , les salariés , les territoires qui possédent ,travaillent ou hébergent des  sites ALCATEL-LUCENT de demander des comptes sur la croissance profitable, la prise en compte du long terme le respect des engagements réciproques.

A quoi rime une charte éthique quand c'est le cynisme le plus débridé qui peut malheureusement être retenu comme la stratégie professionelle la plus pertinente ?

Les actionnaires de ALCATEL, de LUCENT, de ALCATEL-LUCENT ont ils gagné quelque chose  à une stratégie dictée par des résultats financiers au trimestre ?  Le groupe a t il pris en compte le changement de paysage macro-économique de la filière équipementier Télécom  au mieux des intérêts de ses actionnaires ? Ces questions sont posées.

Pour les salariés nous n'en parlerons même pas : les commentaires sont superflus.

La CFE-CGC ne nie pas les évolutions technologiques et de marché qui conditionnent l'exercice de son activité par ALCATEL-LUCENT . La CFE-CGC estime et peut démontrer que des choix différents prenant en compte cette réalité serait plus profitables pour les actionnaires et  moins  dramatiques pour les salariés et les bassins d'emploi .

La nouvelle organisation du segment opérateur de ALCATEL-LUCENT  rendue publique peu de temps avant  ( un comble et un paradoxe)  le plan que la Directrice générale doit présenter au conseil d'administration de la fin du mois va dans  le bon sens pour l'efficacité opérationelle et la lisibilité des perfomances économiques.

Il est clair  aussi cette reorganisation porte en germes  de lourdes répercussions sociales.

Quand les décisions seront rendues publiques la CFE-CGC posera aux actionnaires et à la communauté financiére des questions sur la pertinence des décisions et de certains modéles économiques sur le plan de la profitabilité de l'entreprise à court , moyen et long terme.

Des questions de fond se posent sur la bonne façon de garantir aux actionnaires de ALCATEL-LUCENT  un retour sur investissement véritable . Cela n'est pas dans certains cas contradictoire avec le maintien de l'emploi et les intérêts des salariés Francais.

Un Niveau de l'action correct et stable est de l'intérêt des actionnaires comme des salariés.
Force est de constater que les dirigeants actuels se sont fait une spécialité de la volatilité.


Dans l'affaire de l'UIMM il nous parait que Denis Gautier Sauvagnac quoi que l'on puisse lui reprocher a au moins eu une attitude juste en assumant les dérives d'un systéme et en quittant ses fonctions.



 








 









Publié dans Alcatel-Lucent France

Commenter cet article