La peau d'Alcatel-Lucent est-elle déjà vendue ?

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

 

Dans notre série "pour ceux qui veulent comprendre ce qui se passe à Alcatel-Lucent"  nous recommandons vivement la lecture de cet article paru le 11 janvier sur le site des Echos.

 

Toujours sur le site des Echos, Fleur Pellerin a confirmé hier lors d'un Interview que le Groupe Alcatel-Lucent n'avait demandé aucune aide au gouvernement Français. Aveuglé par sa vision ultra-libérale de l'économie, Ben Verwaayen préfére livrer le Groupe à Goldmann Sachs, même si cela doit provoquer la disparition d' ALU en Europe. C'est tout à fait clair : Ben Verwaayen agit contre l'intérêt de ses salariés Français et Européens et nous exigerons son départ lors de la prochaine AG des actionnaires via les élus CFE-CGC au FCP2AL.

En attendant nous devons encore accentuer la pression à la fois sur la direction du Groupe et sur le Gouvernement Français pour qu'une solution aternative à Goldmann Sachs soit trouvée et acceptée  d'ici fin janvier.

 

       

Publié dans Groupe Alcatel-Lucent

Commenter cet article

bernard 18/01/2013 19:12

Si le gouvernement ne veux pas s'opposer à cette prise en otage d'ALU par goldman sachs... il va falloir agir rapidement, après il sera trop tard!

- communiquer sur la fin d'alcatel!
- les télécoms sont une arme stratégique
- planter les réseaux pour montrer le risque d'un France sans télécoms