Réorganisation ALU : de mauvais augure pour l' Europe et la France

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

 

Les salariés ont pris connaissance le 10 septembre sur l’intranet de la réorganisation majeure du Groupe décidée par Ben Verwaayen. Pour l’instant seuls les grands principes de cette organisation et la composition du Comité de Direction restreint du Groupe sont connus.
Une période de fortes incertitudes s’ouvre pour de nombreux salariés, en particulier pour les managers, boucs émissaires commodes visés explicitement une nouvelle fois après le PSE dit « manager » de 2009.

 

A ce stade et compte-tenu des informations dont nous disposons, vous trouverez ci-dessous une 1ère analyse de la CFE-CGC sur cette réorganisation.

 

Les pays d’Europe et les fonctions SG&A dans le collimateur

Les déclarations de Ben Verwaayen et la montée en puissance du directeur financier Paul Tufano laissent craindre une approche purement comptable des suppressions d’emplois visant notamment à dimensionner les équipes SG&A (commercial, offres, marketing, finance, RH, etc…) en fonction du chiffre d’affaire. Dans ce cas l’ Europe et la France seront clairement dans le collimateur.

De même les déclarations de Ben Verwaayen et la propulsion de l’ex patron de la région Amériques à la tête des ventes au  niveau Mondial montrent la probable volonté  de mise en œuvre dans la Région EMEA d’un modèle commercial de type US, à savoir la concentration sur les gros clients les plus rentables. Or la région EMEA est constituée de nombreux pays et d’une multitude d’opérateurs.
La CFE-CGC dénonce cette approche qui va entrainer la Région EMEA dans un véritable cercle vicieux :  elle se traduira dans un an par une  nouvelle baisse de CA qui va entrainer de nouvelles suppressions d’ emplois ..... etc

 

Une organisation des activités en centres de profit qui pose question

La mise en place de 4 centres de profit « Cœur de réseau » « Réseaux fixes », « Réseaux mobiles » et « Plateformes » au sein du Groupe d’activités « Réseaux et Plateformes »  et la déclaration de Ben Verwaayen sur la nécessité de se concentrer sur le Cœur de réseau nous laissent perplexe.
S’agit il là, à l’instar de Nokia-Siemens, de préparer pour le moyen terme la cession éventuelle de certaines activités jugées peu rentables, comme l’ont suggéré des analystes financiers comme CA Cheuvreux ?

 

Un rattachement d’ ASN et d’ALE qui pose aussi question

Le rattachement des  activités  Entreprise, Industries Stratégiques et Réseaux Sous-marins au directeur financier du Groupe n’ est justifié par aucun besoin opérationnel.  A moins que….. l’idée  derrière ce rattachement ne soit de préparer la vente de ces actifs dés qu’une opportunité se présentera afin de générer de la trésorerie à court terme.

 

La mission spéciale de l’ inquiétant  Monsieur Carter

  Sa mission est double :

o        d’une part faire le tri dans les contrats Managed  Services et réaliser les réductions des effectifs correspondant(qui viennent en plus des 5000 suppressions annoncée fin juillet)

o        d’autre part de piloter la réduction des coûts notamment de mener à bien les 5000 suppressions d’emplois et la « rationalisation » des sites.

Vu la mission et le profil du personnage, on peut craindre l' émergence d’une sorte de Rahier en plus intelligent et donc plus dangereux encore. Après le boucher des Ardennes, le nettoyeur Ecossais ?

 

 

 

Dans tous les cas, tenons nous prêts avec la CFE-CGC et les autres syndicats d’ ALU à nous mobiliser le moment venu pour défendre
 bec et ongle nos emplois et nos sites.

Publié dans Groupe Alcatel-Lucent

Commenter cet article