Salaires Alcatel-Lucent : le cynisme de Ben Verwaayen

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

 

07-12-2010-EM177AugmentationMicro

 

 

 

 

A l' occcasion de la réunion du 12 mars des syndicats français avec Ben Verwaayen, les salariés se sont mobilisés massivement sur presque tous les sites  ALU en France ainsi qu' au siége à Paris pour défendre leur pouvoir d'achat.

 

Ben Verwaayen a reçu une délégation Intersyndicale CFE-CGC/CFDT/CGT/CFTC pendant 3/4 d'heure environ.D’emblée Ben Verwaayen a déclaré qu’il n’était pas là pour négocier. Il a renvoyé vers Christel Heydemann et Sébastien Le Breton pour les négociations, ......tout en ne laissant aux malheureux DRH aucune marge de maneuvre.


Tout au long de la réunion il est revenu sur le terrain de l’emploi et sur la situation de la trésorerie du Groupe. Sans le dire explicitement , il  nous a fait un véritable chantage à l’emploi.
Il a refusé en bloc toutes nos revendications pourtant bien modérées : 2,5% d'augmentation pour compenser l'inflation 2011, des promotions normales et l'équité entre organisations pour l'attribution du bonus.


Il a réaffirmé avec aplomb que  le 0% s’appliquait à tous les pays, malgré les contre-exemples que nous avons fournis. Sur les bas salaires des usines, il a versé une larme de crocodile mais n’a pris aucun engagement. Il a juste consenti à quelques promotions au compte-gouttes pour les jeunes que l’on veut retenir. Nous avons demandé à la DRH des précisions sur le budget alloué. Elle a refusé de nous répondre. Le budget en question est il si ridicule que cela ?


Sur l’augmentation de 35% en 2011 des rénumérations et avantages des dirigeants du Groupe,  Ben Verwaayen l'a contestée avec vigueur. Il a affirmé avec un certain culot que la rénumération des dirigeants suivait les mêmes régles que celles des salariés ordinaires. Pour permettre à nos visiteurs de se rendre compte par eux-mêmes, nous publions ci-dessous un extrait des comptes du Groupe. Rappelons que ces comptes ont été certifiés  par des commissaires aux comptes indépendants.


 extrait
    

En publiant ce tableau, nous nous sommes rendus compte d'une autre étrangeté. Alors que l'ensemble des cadres du Groupe a eu un bonus de 0% en 2010, on voit que la direction générale s'est tout de même octroyé une rénumération variable de 2  millions d'euros la même année. La mystérieuse "prime de fidélisation" explique t'elle cela ? Dans tous les cas c'est un comble, les mauvais résultats du Groupe en 2009 étant largement imputables aux erreurs de stratégie de la même direction générale.

 

A l'instar de certains patrons de multinationales, Ben Verwaayen aurait pu, compte-tenu du contexte économique global,  avoir l' élégance de renoncer volontairement à certains de ses avantages : bonus, stock options, retraite chapeau, prime de fidélisation,.....etc. Apparamment cette idée ne l' a pas effleuré.

Bref, il nous est apparu comme un pur produit de l' économie financiarisée, sans aucun état d'âme vis à vis de ses salariés.

 

Et maintenant ?

 

La déception est forte chez les salariés. Certains commencent à se résigner. Mais pour beaucoup, le cynisme de Ben Verwaayen n' a fait que renforcer leur détermination.

Comme l' Intersyndicale l'a annoncé à l'issue de la réunion avec Ben Verwaayen, des Assemblées Générales vont être organisées sur les sites d' ALU en France pour décider collectivement de  la suite à donner à cette fin de non-recevoir. Soyez nombreux à y participer.  Votre soutien et votre mobilisation sont plus que jamais nécessaires !

Publié dans Groupe Alcatel-Lucent

Commenter cet article

un salarié ALU 17/03/2012 12:21

En ces temps difficiles pour Alcatel-Lucent, je félicite sincèrement nos dirigeants pour leur exemplarité en matière de rémunération.