Un plan COM à 15 M€ ? En 2010 ? Ah bon ....

Publié le par Intercentre CFE-CGC Alcatel-Lucent

chasse-au-gaspi

 

 

La CFE-CGC ALCATEL-LUCENT FRANCE s'oppose globalement au projet identité tel qu'il a été présenté et avancé devant le Comité Central d'Entreprise ALCATEL-LUCENT FRANCE et discuté avec les organisations syndicales le 18 Mars.

 

Réunis en Intercentre à Rennes les 25 et 26 Mars, les représentants CFE-CGC, s' ils relevaient de ci de là des promesses  qu'on ne peut que se réjouir d'avoir à la place de nouvelles menaces suppressions d'emploi, ne trouvait au mieux qu'incohérences et au pire mises en danger des projets et pressions pour des mutations autoritaires pour les salariés.

 

La Direction a déja réalisé que faire venir à Villarceaux des salariés qu'elle a déja transplantée de la banlieue Nord à Vélizy au fil des PSE - 1H30 à 2H de transport quotidien en plus- était insupportable : elle a donc renoncé à bien des transferts.

 

Ensuite la démonstration est faite que pour chacun des projets R&D  pris invididuellement, le surcoût et les délais seront au rendez-vous  - IMSe2E  paiement, releases GSM ou WCDMA - .

 

Si nous nous réjouissons à Villarceaux du transfert du HQ de CPG, nous y renoncerions si il n'y avait pas des motivations OPERATIONNELLES .

 

De surcroit les transferts des salariés auront eux-mêmes un coût humain et financier important.

 

Le coup de grâce est venue de certains sites de Province où les salariés eux même refusent la spécialisation du site et le passage permanent d'une techonologie à une autre les empéchant de prendre pleinement la maîtrise de l'une d'entre elles.   Les gens ont un métier et des compétences, ils ne demandent pas des "charges" .

Ce tract de notre section d' Orvault donne à cet égard un résumé très complet .

 

 Pour ce qui est des transferts en Ile de France entre Vélizy et Villarceaux , il faut analyser les choses sans esprit de système mais en prenant en compte les difficultés de transport. Un peu de transparence sur les motivations des mouvements ferait économiser de l'argent et bien des angoisses !

 

Lors de notre entrevue avec Philippe Keryer nous avons pu constater que ce n'était pas des contraintes opérationelles qui avaient principalement  présidé à ce "projet" .

 

On ne répond pas à une question sociale de pérennité de sites en dépensant de l'argent pour fragiliser des projets au risque de mettre la R&D en France en péril une fois de plus !

 

Le groupe ni ALF n'ont les moyens d'un plan COM à 15 ME dont  AUCUN CALCUL de retour sur investissement n' a été ( et ne pourra être fait ) .

 

La CFE-CGC a des contrepropositions moins coûteuses et qui ne déplacent pas les projets R&D et les salariés comme des abstractions comptables !!!! De toute façon la CFE-CGC s'oppose a ce projet et ne comprendrait pas qu'il soit mis en oeuvre alors que ceux au nom duquel il est censé être fait le refusent majoritairement.

 

Il n' y a aucune honte à retirer et à remplacer un projet mal conçu , surtout en 2010 quand on n'a  plus d'argent pour le superflu et donc encore moins pour le potentiellement nuisible . ..

 

 

 

Publié dans Alcatel-Lucent France

Commenter cet article